Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 04:32

DSC02964_2.JPG

16 JANVIER 2011

 

 

J’ai commencé à lire «  Haïti n’existe pas » de Christophe Wargny. ( Editions Autrement)

 

Quelle idée de commencer maintenant cet ouvrage qui explique la dérive de 200 ans qui a conduit à la situation actuelle.

Juste la semaine où, partout, on parle à nouveau de ce pays. Alors même qu’Haïti est partout.

 

Dans le train entre Marseille et Paris.

Je repense au rêve étrange de l’autre nuit : je visitais une jolie ville du sud-est, coquette malgré quelques restes de ruines, un peu de gravats dans une cour d’école effondrée, mais des échoppes d’art et d’artisanat, des stationnements délimités par des lignes blanches peintes sur  le sol bitumé, de l’électricité partout… et ce repas pris dans un agréable restaurant climatisé, où j’ai pris une daube qui m’a couté 800 gourdes. Un mélange étonnant des sud-est. Je me suis réveillé à l’addition.

 

Les journaux.

De Ouest France à Sud Ouest, de la Voix du  Nord au Parisien, toute la presse a rempli des colonnes sur l’anniversaire de la Chose. Haïti un an après.

Ceux qui ne sont pas concernés doivent être  fatigués d’entendre parler de ce pays   trop loin, de cette catastrophe seulement, alors même qu’il y en a eu tant d’autres en cette année 2010.

Heureusement France 2 a fait cette émission d’anthologie («  Une année sur terre ») où elle a rappelé qu’il y a eu des évènements graves aussi ailleurs dans le monde : 950 catastrophes, 100 000 Millions d’Euros de pertes financières, 295 000 pertes humaines…( chiffres dans Le Monde magazine ). Ils n’ont pas oublié d’y intégrer, au rang des catastrophes mondiales, la neige en décembre sur les aéroports parisiens. Ouf…

Sale année.

J’ai vu aussi ailleurs que Kiki, le gamin miraculé, vit aujourd’hui vers La Montagne.

J’attends juste l’article de La Provence.

 

Paris.

Je me disais, pendant ma marche nocturne entre Hôtel de Ville et Bastille, manif à l’envers, que si on veut on voit Haïti partout. Même rue Saint Antoine, sous la pluie d’un soir de semaine.

« Tropico », une enseigne éteinte, une boutique fermée à cette heure là, ou peut-être un bar ?

 

Et j’ai poursuivi le jeu, en allant voir Basquiat le lendemain.

Ses gribouillis ne m’ont jamais trop attiré. J’y suis allé pour retrouver sa part d’Haïti, pays d’où venait son père, et Andy Warhol avec qui il a travaillé un peu.

 

Et j’ai découvert des œuvres hyper réalistes  et trop actuelles: ses tableaux ressemblent aux gravats, ses gribouillages à des fers à bétons sortis des ruines, ses personnages à des survivants cassés et éclatés de partout.

 DSCF4828.JPG

Et puis, sur les tableaux,  des bouts de mots ou de phrases  qui parlent d’Haïti:

« Man dies » répété sur Muséum Sécurity, œuvre de 1963

«  Now’s the time » sur le grand disque noir de 1985

«  Francios DUVA, DUV,DUV » sur un autre ( il écrit Francios, et non François, plusieurs fois…)

«  R.I.P. all » sur une pièce de 1982

 

Basquiat, artiste de la prémonition ? Il avait déjà tout représenté si longtemps avant ?

 

Il n’a pas tout bien vu.

«  US occupation of Haïti ends in 1936 » sur une des pièces de la Daro Suite, en 1982.

 

Bon, même les artistes visionnaires peuvent se tromper.

 

Paris, Monde.

 

On peut visiter le monde sans quitter Paris.

 

Le nom des rues : j’ai fait Liège, Moscou, Berlin, Vienne, Dublin et Rome en quelques minutes.

 

Et puis dans le métro, on rencontre la terre entière.

Des milliers de gens d’ailleurs. Un mélange cosmopolite que j’avais oublié. Ils portent leur continent sur le visage.

Partager cet article

Repost 0
Published by planete-haiti
commenter cet article

commentaires

Nat 29/11/2011 01:41

Un livre que je viens de commander, je devrais être livrée demain, une lecture pour le voyage
Une lecture passionnante, même si j'avoue avoir lu quelques articles rapidement, je crains ne pas avoir le temps de finir avant mon départ

planete-haiti 29/11/2011 04:25



Il faudra finir ici !!



Présentation

  • : Blog: PLANETE HAÏTI
  • : INDIQUER UNE ANNEE , DEPUIS 2010, DANS " RECHERCHER" pour retrouver les 154 articles publiés. "La vie à Jacmel, Haïti, après le séisme, les cyclones, le choléra, les élections et le reste."
  • Contact

Texte Libre

Recherche