Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 21:05

22 septembre 2010. REPLIQUE.

 

 

La terre a tremblé, à nouveau.  Mardi. Une secousse furtive, au milieu de la nuit. Quelques secondes. Comme un frisson. Comme un animal qui s’étire.

 

Nous en parlions, la veille, des autres failles, des autres risques.

 

La nuit qui chantait, les musiques, les cris des chiens, juste avant.

Quelques secondes à peine.

 

Et un long silence : tout  s’est tu.

 

Comme si le vent avait tourné.

La surprise, et la peur encore.

 

Quelques murmures, des plaintes, des questions,  sans doute aussi. La  blessure est trop récente.

 

La peur est vive. Se retrouver au centre de ces faisceaux telluriques. Encore ?

Savoir que tout peut arriver, à chaque instant. Que même la terre, symbole de solidité, est maintenant fragile. Mince couche mobile.

 

Rétrospectivement, se dire que ça n’était presque rien, mais fuir, quand même. Echapper à nouveau.

 

Certains ont bondi dans la rue, dans la cour.

 

Finir la nuit dehors, puis rentrer sous les toits, ennemis, la peur au ventre, parce que la pluie est venue. Dense et longue.

 

Torrents de pluie. Eclairs.

 

Il y a eu des courses éperdues, des fuites. Des pleurs encore.

 

Ecouter les craquements, surveiller les fissures. Regarder le ciel. Regarder la terre.

 

Appeler les amis. Attendre. La ville attend le jour. La ville attend la lumière. La ville s’éveille, enfin, engourdie de trop peu de sommeil.

 

A part la secousse, réelle, 4,4 sur l’échelle de Richter, tout le reste est imaginé : je dormais.

 

Cela ne m’a pas réveillé.

Partager cet article

Repost 0
Published by planete-haiti
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog: PLANETE HAÏTI
  • : INDIQUER UNE ANNEE , DEPUIS 2010, DANS " RECHERCHER" pour retrouver les 154 articles publiés. "La vie à Jacmel, Haïti, après le séisme, les cyclones, le choléra, les élections et le reste."
  • Contact

Texte Libre

Recherche