Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 22:07

24 février 2011. Papier mâché.

 

DSC06542.JPG

 


 

La technique du papier mâché est ancienne, très ancienne.

Ce sont les chinois qui l’ont inventée, semble - t’il, vers le huitième siècle.

Mais ce n’est pas une découverte : y a t’il des inventions qui ne seraient pas chinoises ?

Le papier, la poudre, les cerfs volants, les baguettes pour manger le riz, la porcelaine,  les cols Mao, les casse-têtes. En réfléchissant bien, je ne trouve que des choses qui viennent de Chine.

Bon c’est facile pour eux, ils sont très nombreux, et il y en a plus dans des milliards  de têtes que dans une seule.

 

Le papier mâché est la technique qu’utilisent les Jacméliens pour faire des tas de choses, et notamment les masques et les personnages du carnaval.

Mais rien n’est exclus : plats, bijoux, déco…

 

Un petit masque, c’est facile.

 

Du papier, de la colle, un moule en terre ou en argile, un peu de peinture, et zou, un masque.

 

Mais un beau masque  demande de l’imagination, de la patience, du talent. Moro en fait de jolis, en forme de têtes d’animaux.

 

Pour faire les personnages fantastiques qui défilent dans les rues, c’est un travail énorme.

 

La base est en roche, bois, parpaings, terre. On modèle grosso modo le futur personnage. Puis on applique des couches de papiers collés, plusieurs épaisseurs, on ajoute des feuilles stylisées, des cornes, des oiseaux…

 

 

Et peu à peu la structure  de base disparaît, le personnage devient un dieu du vaudou, un Shiva, un dragon, un légume, tout est possible.

 

DSC06540.jpg


L’artiste termine son travail par des couleurs ultra-vives. Et une couche de vernis.

 

Et la magie est née.

 

L’imagination est sans limite, le temps n’est pas compté.

 

Les matières premières sont les papiers des sacs de ciment. Il y en a eu, depuis un an, des sacs de ciment utilisés.

 

On devrait faire le bilan de la reconstruction au nombre de sacs de ciment vides recyclés en papier mâché.

( On aura peut être quelques journalistes qui viendront constater la quantité en question,  … pour faire des articles différents à propos de la reconstruction.

Ça nous changera de leurs papiers pré-mâchés. )

 

La ville est en travaux : outre les masques, des stands de bois se construisent dans la Grand Rue.

 

Des tribunes éphémères qui veulent accueillir le monde entier.

On se bouscule déjà. Les Port au Princiens rappliquent, les «  diasporas » débarquent, les ONG se trouvent des missions ponctuelles dans le coin. Ou simplement viennent en week-end.

 

Jacmel est debout, les groupes de musique s’enchaînent, la ville résonne de coups de marteau et de coups de tambours. Une musique de ruche. La fièvre flotte.

Tout le monde s’entraîne.

Quand je pense que j’ai choisi de faire la comptabilité aujourd’hui !!!

 

Il y aura samedi tous les meilleurs groupes de musique Haïtienne. Dommage, tous le même jour et à la même heure.

Pour moi, ce sera Tropicana, groupe mythique qui a bercé mes 25 ans.

 

Et puis la folie, l’oubli pour quelques jours, le rythme incessant des vaccines et des tambours, les sonos à fond. Ça va chalouper.

 

C’est sans doute un moment fabuleux, dans une vie. Une énergie, une imagination, une explosion de couleurs et de mouvements aussi fortes, c’est l’exception.

 

 

DSC06545.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by planete-haiti
commenter cet article

commentaires

goni JJ 26/02/2011 20:21


coucou Philippe
c'est superbe !!
JJ of nice


planete-haiti 27/02/2011 07:22



C'est vraiment bien , ces coucous , réguliers.


Vive les NIÇOIS !!



marie 25/02/2011 20:29


ah Tropicana !!! un peu longs, les morceaux ! mais.... c'était bien...
et merci pour les premières photos du carnaval (parce qu'il y en aura d'autres, n'est-ce pas ?!)... nostalgie, là aussi...


planete-haiti 26/02/2011 20:28



On verra s'ils sont toujours au point !!!



Présentation

  • : Blog: PLANETE HAÏTI
  • : INDIQUER UNE ANNEE , DEPUIS 2010, DANS " RECHERCHER" pour retrouver les 154 articles publiés. "La vie à Jacmel, Haïti, après le séisme, les cyclones, le choléra, les élections et le reste."
  • Contact

Texte Libre

Recherche