Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 23:51

1 Aout 2012. L'histoire de KIKI , suite .(2)

 DSC05703.JPG

Madame Solon pleure souvent la nuit, depuis quelque temps. En silence et en cachette.

Depuis l'arrivée des annés 90, elle se dit qu'un mauvais sort doit la poursuivre.

Une rupture,  un choc s'est produit. Qui peut bien lui en vouloir si fort ?

 

Solon est près d'elle. Son sommeil est agité. Il ne voit plus. Ses yeux si clairs, si purs, se sont éteints. Aveugle... Son homme, son soutien, son mari  fort et  beau il y a peu se cogne aux pierres et aux bois. Il est dans la nuit totale.

C'était peu de temps après le cyclone, le mauvais temps. Il s'est réveillé dans le noir.

 

Un cataclysme, toute cette eau, ces pierres charriées, les maisons, les bêtes emportées.

Le jardin est parti en lavalasse de boue, de terre  et de bois.

 

La douce rivière s'est gonflée démesurément, et, indécente, a tout emporté. Des maisons, des bêtes, des gens. Salope , dit on en créole.

Des heures de trombes et de vent. Des tôles qui volent. Violence et restruction. Désolation.

 

Quand je pense qu'on les baptise, qu'on leur donne des prénoms, aux cyclones !!

Même des prénoms de filles !

Madame Solon ne supporte pas. Celui-ci, elle en a oublié le nom. David ? Allen ?

C'est pour les rendre plus humains, qu'on les baptise ainsi ?

Un cyclone devrait s'appeler X66, DP 17 ou XXKY43.  Mais pas Irène ou Thomas. Il y a même eu un Philippe, en 2011...

 

Les arbres sont tombés, racines à l'air, la terre a été ravagée. Il reste, après le déluge, des pierres, des racines tordues. De la désolation. De la mort.

 

Solon a perdu la vue. Insupportable ce qu'il reste à voir.

 

Gracia a eu si peur. Si froid. Elle a pleuré pendant des jours.

 

L'école a été balayée, enterrée sous des tonnes de cailloux. Tout est détruit, rayé, supprimé.

 

Les militaires qui ont remplacé le président à vie paradent sur le Champ de Mars.

Les cochons ont été éradiqués par des escouades de techniciens américains dans leurs belles jeep CJ7 neuves, pour cause de risque de peste porcine. Il ne reste plus un cochon ... La suppression des caisses d'épargnes des paysans.

 

Le soir Solon et sa femme ne parlent plus.

 

Gracia veut partir. Elle a 20 ans, et ne supporte pas cette misère, cette détresse.

Elle ne comprend pas cet acharnement. Le monde s'est effondré d'un coup.

 

Gracia part. Port au Prince. La ville de ce qui reste possible. L'énorme ville tentaculaire.

Quitte son monde ravagé. 

 

( à suivre )

Partager cet article

Repost 0
Published by planete-haiti
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog: PLANETE HAÏTI
  • : INDIQUER UNE ANNEE , DEPUIS 2010, DANS " RECHERCHER" pour retrouver les 154 articles publiés. "La vie à Jacmel, Haïti, après le séisme, les cyclones, le choléra, les élections et le reste."
  • Contact

Texte Libre

Recherche