Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 11:23

30 octobre 2010. En attendant  Tomas.

 

P1030544-copie-1

Il se passe toujours quelque chose, ici.

Quand je pense à toutes ces années où l’événement essentiel de la semaine c’était le match de football de l’OM, ou encore une grève du métro, ou des éboueurs, je me dis que pour l’animation, les rebondissements  et le suspens, ici,  on les bat tous à plate couture.

 

A  peine après avoir encaissé le séisme, puis le choléra, voilà Thomas.

 

Ce qui ressemble à un ouragan déjà menaçant.

 

Il est, malheureusement, exactement dans l’axe de Jacmel et du Sud d’Haiti.

 

 

Donc, on se dit que ça va peut-être nous arriver. Mardi ? Mercredi ?

Et moi qui n’ai pas vécu d’ouragan, je suis là à attendre, en me disant que non, ce n’est pas possible, pas ça, pas maintenant …

Avec juste une petite curiosité de voir comment on peut aller au-delà, dans l’impossible et l’impressionnant.

 

Je suis passé à travers David, Gordon, Jeanne et les autres.

J’étais loin.

 

Le pire ouragan que j’ai connu s’appelait… (non, je ne dirai pas )

 

Donc, peut être, Thomas va arriver.

 

 

Je pensais que ce genre d’événement, prévisible et annoncé, serait précédé de grandes précautions, de mesures de sécurité, de branle-bas de combat.

 

L’habitude, ou le long week-end ? Samedi, Dimanche, Jour des morts (et des «  guédé »)

 

Les Guédé sont les esprits de la mort dans le vaudou.

Ils sont traditionnellement menés par les Barons (Baron Samedi, Baron La Croix, Baron Cimetière, Kriminel), et Maman Brigitte. Les Guédés forment une famille bruyante, grossière (bien qu'allant rarement jusqu'à l'insulte), sexuelle, et qui aime habituellement rire et s'amuser.

Ayant déjà vécu, ils ne craignent rien, et manifestent souvent leur état d'esprit lorsqu'ils surgissent - mangeant du verre, des piments crus, et enduisant leurs parties sensibles de piment et de rhum. Leurs couleurs traditionnelles sont le noir et le violet.

Ils sont vus comme des psychopompe, car ils ont pour rôle de mener les morts vers l'autre vie. Ils sont fêtés les 1er et 2 novembre, qui est aussi le jour des morts dans le culte catholique.  Source : Wikipedia, évidemment.

 

 

 

Rien ne semble mis en place pour un choc qui pourrait être très rude.

 

Doudouche me dit qu’au dernier moment, Thomas changera de route. Comme les autres.

Mais les cartes de prévisions ont l’air des plus pessimistes.

 

On verra !

 

 

Donc, peut être, Tomas va arriver. Dans les jours qui viennent !

 

Un ouragan, quand même, c’est pas d’la maquette (comme disent les gens du Sud)

 

Donc on attend, on scrute les messages météo (vert, jaune orange, rouge, rouge vif)

 

Et, pour occuper les heures d’attente, il faut vivre.

 

Et je n’ai jamais vu Jacmel vivre autant.

 

Des bals,des orchestres connus,  des expositions, des touristes dans les rues, et même un tournage ( pub, clip ?) au Florita.

L’Alliance Française fonctionne à plein régime : des soirées, des films.

 

Un hasard, ou une façon d’oublier ? Non, une vie  presque normale, ce qui semble incongru, ici, et maintenant.

 

Il est bien que la vie, avec ses futilités, ses évènements culturels reprennent.

 

La semaine prochaine, un rassemblement littéraire : « Livres en liberté »

 

Alors, entre une pluie faramineuse à Port au Prince, et une tornade  attendue à Jacmel, je fais comme tout le monde : je sors, et j’attends Tomas.

Partager cet article

Repost 0
Published by planete-haiti
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog: PLANETE HAÏTI
  • : INDIQUER UNE ANNEE , DEPUIS 2010, DANS " RECHERCHER" pour retrouver les 154 articles publiés. "La vie à Jacmel, Haïti, après le séisme, les cyclones, le choléra, les élections et le reste."
  • Contact

Texte Libre

Recherche