Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 21:36

28  NOVEMBRE 2010.  CHANTAL JOUE AUX DOMINOS.

 

P1040133.JPG


J’avais dit que je ne parlerai pas de politique, ni de religion.

Mais ici, en Haïti, c’est la politique qui est le sujet actuel.

Avec le choléra. 

Depuis des jours et des jours.

 

Les murs, les panneaux, les poteaux, tout s’est couvert d’affiches multiples et variées.

Des couleurs fortes.

 

Du jaune et du vert, à la Brésilienne, pour le candidat du pouvoir. C’était facile : l’équipe de football du  Brésil est adorée par la population mâle d’Haïti. Hier encore, on m’a reproché le match de Zidane, en 1998, qui a éliminé Ronaldo et ses collègues.

Jude Celestin a donc coloré avec des milliers d’affiches, des millions même peut-être, les rues du pays au couleurs de la séléçao.

Micky, chanteur « hot », à la Franckie Vincent, a pris les couleurs de mes nouveaux polos : rose fuschia.

Mirlande Manigat, plus classique a choisi une couleur de base, bleu, vert, je ne sais plus. Enfin, de base.

 

Cela donnait l’impression d’une campagne électorale, avec des candidats, des affiches, des spots à la télé, à la radio… J’ai même reçu des sms m’invitant à voter XX. Internet n’était pas en reste. Cela devenait trop.

Les sonos  ambulantes balançaient leurs slogans dans les rues. Des installations embarquées sur des camions, ultra puissantes.  Des dominicains, notamment, qui avaient leurs quartiers sur la plage, et passaient, le soir, de la musique du grand Julio Iglésias à fond, pour se changer des slogans politiques.

 

Une campagne à l’américaine : on fait parler les couleurs, les sons, les numéros, les banderoles et les drapeaux…

 

Mais je n’ai pas entendu de programme, ni de plans, ni de projets, ni d’idées.

 

Comme disait Jean Paul Deux ( ex-pape ) « il faut que ça change en Haïti ».

Ils disaient à peu près tous ça. Changer , mais pour quoi d'autre ?

 Sauf un, qui prônait la continuité et la stabilité.  J’imagine les gens dans les tentes quand ils entendaient : continuité…

 

Mais bon. A part quelques mouvements et incidents, et jusqu’à midi, cela semblait se passer bien.

 

Jacmel était d’un calme surprenant. Rues vides, quartiers chauds silencieux.

Peu de chants dans les églises, peu de sonos… Pas de motos dans les rues. On a marché, discuté, fait les touristes.

 

Le CEP, comité électoral provisoire (!!) se disait « confortable », à mi journée.

 

Mais les radios commençaient à remonter les informations : listes incomplètes, électeurs non inscrits, bureaux introuvables. Mouvements. Tensions, crispations, cris.

On parlait même de coups de feu à La Montagne, de saccages.

Romuald, au téléphone, a démenti les désordres, pas les ratés électoraux.

 

Effectivement, autour de nous, des choses surprenantes :

 

-       à La Montagne, les bureaux ont été très vite fermés, dès ce matin. Les gens n’ont pas voté : les bulletins reçus n’étaient pas les bons. La Montagne dépend de «  La Vallée » selon une loi, de « Jacmel » selon une autre. Personne ne l’aurait vu avant, pendant la campagne ? Bref, pas de vote possible. Les partisans de certains candidats ont donc poussé à fermer les bureaux de vote.

 

-       Johanne, qui habite le plein centre de Jacmel, s’est retrouvée sur une liste électorale de La Voûte. C’est comme si moi, habitant avenue Perrier, on me disait d’aller voter aux Goudes. Elle a dû prendre un bus pour aller voter loin de chez elle.

 

La tension est montée au rythme de la radio qui recueillait les nouvelles. Des envoyés spéciaux, des extraits de bruits et de vacarmes.

 J’ai appelé mes informatrices de Gonaives et d’ailleurs : pour elles tout était calme.

 

Et puis, vers 15h coup de théâtre : 13 des candidats, sur 18 renoncent à l’élection et demandent son annulation pour cause de fraudes multiples.

Y en a t’il eu ? Ou est-ce un prétexte pour créer des tensions ? 

 Les bureaux ont fermé à 16h, comme prévu

 

Wiclef Jean , ex-chanteur des Fugees, ex-King du hip-hop, ex-candidat à la candidature, parlant un créole nouveau genre ( trois mots américains sur quatre) a pris la tête d’une manifestation quand il n’a pas trouvé son nom sur les listes. ( S’était-il d’ailleurs inscrit ?)

 

Les villes se sont embrasées les unes après les autres. Cap Haïtien, Saint Marc, Les Cayes… selon la presse. Des urnes éparpillées, des bureaux brûlés. Enfin, c’est ce que dit la radio.

 

Le CEP, a estimé les que les élections s’étaient bien déroulées, en ne dénombrant que 56 difficultés sur 1250 bureaux de votes.

La radio locale faisait pourtant  état de gros mouvements dans les rues de Jacmel.  Batailles, roches…

 Evidemment, je suis allé voir. Une foule est passée dans la rue voisine, suivant des musiques de ra-ra, des tambours, des trompes… Il y avait eu des bruits, dehors, vers 18h. Un peu comme des pétards.

 

Et en sortant, déguisé en ombre, j’ai trouvé les rues vides.

 

Poussant jusqu’à la rue Saint Anne, j’ai discuté avec Chantal. Elle avait sorti sa planche, ses chaises, ses dominos et commençait une de ces interminables parties.

 

Oui, elle a bien vu un cortège passer. Oui, ils voulaient mettre un peu de désordre (brûler l’école qui a servi pour le vote ). Oui, des roches avaient volé.

Les caillasses restées sur la route m’ont convaincu que les tas de débris avaient servi aux manifestants .

 

Mais les deux policiers en faction avaient calmé la foule qui s’est éparpillée, très vite, on ne sait où.

 

J’empêchais Chantal  de se concentrer sur ses dominos.

 

Et en parlant, j’ai vu qu’elle parlait bien français : elle a passé, il y a quelque temps,  des années dans le quartier du Moulin Rouge, à Paris,  danseuse dans la revue vaudoue de Simone Beauvoir.

 

Elle vit aujourd’hui à Jacmel, et joue au dominos, au coin de la rue Sainte Anne, le soir.

Même les soirs d’élection mouvementés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by planete-haiti
commenter cet article

commentaires

goni JJ 12/12/2010 19:29


coucou phi lippe tout simplement...
amicalement les niçois
le JJ


planete-haiti 14/12/2010 02:58



Merci du coucou, les niçois. Toujours présents même après tant de jours de silence !



Domi 11/12/2010 18:30


Ce blog est bien silencieux depuis plus de quinze jours; Cela devient inquiétant surtout avec les nouvelles alarmantes que nous entendons(choléra, émeutes, ...) S'il est encore dû à de nouvelles
visiteuses, c'est rassurant et de loin préférable. Merci de rompre ce silence pour nous rassurer


planete-haiti 14/12/2010 02:59



Vous voilà rassurée ? 



Présentation

  • : Blog: PLANETE HAÏTI
  • : INDIQUER UNE ANNEE , DEPUIS 2010, DANS " RECHERCHER" pour retrouver les 154 articles publiés. "La vie à Jacmel, Haïti, après le séisme, les cyclones, le choléra, les élections et le reste."
  • Contact

Texte Libre

Recherche