Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 21:47

8 juin 2010 -Blog à part.

 

Là je vais quand même faire une mise au point.

Ce blog est un récit off. Il n’y a pas d’aspects professionnels, ou seulement ce qui relève d’humeur, d’impressions, ou de moments fugaces.

Je n’y parle pas de ce qui est directement le travail.

Quand je le relis, j’ai donc l’impression de faire du tourisme.

Je vais donc rassurer mes employeurs, sponsors et coordinateurs s’ils me lisent : je note de temps en temps des choses fugaces, et j’écris la nuit, ou dans les moments d’attente.

Le reste du temps, c’est à dire la plus grande partie des journées, qui commencent tôt d’ailleurs, je travaille. J’essaie d’avancer. Avec ces gens formidables de l’Opadel.

Mais, en dehors de ces moments chauds,  le rythme, ici, c’est l’éloge de la lenteur… des autres.

Il y aura sans doute une baisse du rythme de l’écriture quand le métabolisme du sommeil sera recalé… Je ne vais quand même pas me réveiller à 5heures tous les jours.

Voilà donc, je suis essentiellement là pour travailler sur ce projet passionnant.

Avec des gens qui sont motivés. Un rêve de job, non ? Et ils sont au taquet en permanence, ce qui pour l’instant, est motivant.

 

 

8 juin 2010 . «  Les comédiens »

 

Bernard reconnaîtra l’endroit.  Katerine Marie aussi, d’après ce que je comprends.

L’hôtel Oloffsonn avec ses chambres qui portent un nom :  John Barrimore, Mick Jagger, Aubelin Jolicoeur.

 

Le cadre du roman de Graham Green «  les Comédiens ». Bien vu ! Il y a eu ici des jeux de rôles.

 

Mais avant, la venue à Port au Prince. L’expédition.

La route au petit matin, les mornes un peu verts quand même, la route déjà encombrée si tôt.

Il nous aura fallu trois heures pour faire la distance Jacmel Port au Prince. Une éternité, sous le soleil déjà chaud.

 

C’est la journée du saisissement. Pour ceux qui  ont accès aux photos sur Facebook, vous comprendrez . L’impact du séisme est énorme.  C’est quand même plus de cent fois le 11 septembre .

Des ruines, des gravats, des tas de petits morceaux de béton.

 

Et la vie continue : des marchands dans les ruines, des acheteurs de gravats, des concasseurs de béton au marteau, des enchevêtrements de fers à béton, de caillasse.

 

Froid dans le  dos : des ruines avec des messages, comme « Adieu Sonson, » « Adieu Noel »…  300 000 morts, cela en fait des deuils…

Des histoires à fleur de peau.

 

Port au Prince est un embouteillage total et permanent.  Une punition.

Il faut savoir que pour un document, il faut deux jours. La lenteur donc…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by planete-haiti.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog: PLANETE HAÏTI
  • : INDIQUER UNE ANNEE , DEPUIS 2010, DANS " RECHERCHER" pour retrouver les 154 articles publiés. "La vie à Jacmel, Haïti, après le séisme, les cyclones, le choléra, les élections et le reste."
  • Contact

Texte Libre

Recherche